Trouvez un job de conseiller vendeur en jardinerie-animalerie

Au fil des années les activités jardinerie et animalerie se sont rapprochées pour proposer aujourd'hui un concept mixte de ces deux secteurs complémentaires. Cette activité est essentiellement le fait de grandes surfaces spécialisées et plus rarement de surfaces adossées à des hypermarchés. 

 Conseil et vente en jardinerie animalerie

 

Quel est l’environnement des lieux de travail d’une jardinerie-animalerie ?

Compte tenu de l’association de ces deux activités, l’hébergement n’est pas unique au regard de la nature différente des activités. La jardinerie est ainsi scindée en trois parties, une à l’extérieur pour les végétaux nécessitant de vivre à l’air libre, une à l’intérieur, généralement de type serre pour abriter les fleurs et plantes ne supportant pas le froid et un secteur dédié à tout le matériel de jardinage, outils, machines, accessoires et suivant les cas tous les sacs de terre, terre de bruyère, terreau et autres variétés pour les plantations. L’animalerie est en principe d’un seul tenant, isolée du froid, pour héberger oiseaux, mammifères, tortues, poissons et autres animaux de compagnie.
 

Quelle est la nature du travail pour l’emploi de conseiller vendeur en jardinerie-animalerie ?

Assurément les deux activités ont comme finalité la vente avec ses aspects, information, conseil, encadrement et orientation du client. Il va de soi, par contre, que la compétence sur les « produits » sera de nature très différente, mais néanmoins très approfondie.

Au niveau des végétaux, une bonne connaissance sur les végétaux présents sera indispensable telles que : profondeur de plantation pour les racines, nature de la terre à utiliser, exposition, taille adulte du végétal, résistance au froid, comparaison avec d'autres végétaux…

Au niveau des animaux, des points essentiels sur le comportement et la connaissance des animaux seront tout aussi essentiels :  races, origine des  races, nourriture, mœurs, habitudes de vie, habitat, sociabilité, comparaison avec d'autres animaux... Qu’il s’agisse des plantes comme des animaux, le conseiller vendeur en jardinerie-animalerie devra identifier précisément le souhait du client pour s’assurer que le choix initial est bien en adéquation avec les attentes. En cas d’inadéquation, le conseiller vendeur devra faire évoluer le choix du client vers une variété de plantes ou une espèce ou race d'animal qui sera en phase avec l'environnement du client. Si cette démarche n’est pas remplie avec beaucoup de rigueur, l’achat sera source de mécontentement du client et souvent l’objet de réclamations.

Une fois l’acte d’achat réalisé, le conseiller vendeur en jardinerie-animalerie devra donner tous les renseignements nécessaires sur le végétal ou l’animal choisi pour que les conditions d’acclimatation dans le jardin ou le foyer soient optimales et la satisfaction de l’acheteur totalement remplie.
 

Qualités indispensables pour exercer l’emploi de conseiller-vendeur en jardinerie-animalerie

Il est absolument indispensable que le conseiller-vendeur en jardinerie-animalerie possède des connaissances approfondies dans le domaine des végétaux, comme de celui des animaux de compagnie qui sont vendus dans l’établissement. Si nécessaire, il s’appuiera sur les fiches des végétaux concernés ou sur un livre de référence pour les animaux. Il vaut mieux en tous cas que le vendeur montre les limites de ses compétences et s’appuie sur une documentation, plutôt que de vendre le produit ou l’animal sans avoir connaissance de l’adéquation par rapport à l’énoncé ou aux attentes du client.

Les qualités inhérentes à un bon conseiller vendeur seront bien entendu les bienvenues, tant pour vendre le « produit principal » que pour vendre les produits accessoires. Pour les végétaux, cela pourra concerner le ou les outils pour les planter, la terre ou le terreau qui devront être utilisés, l’engrais à ajouter, le pot dans lequel il sera planté s'il ne va pas en pleine terre, comme éventuellement d’autres articles dont le client pourrait avoir envie…  

Pour les animaux, le choix sera tout aussi important pour l’accompagnement des différentes espèces. Il concernera notamment la nourriture et suivant les catégories d’animaux, de la laisse, du collier, du perchoir, de la cage et ses accessoires, de l’aquarium et ses compléments techniques, des jouets de compagnie…
 

Les formations conduisant à l’emploi de conseiller-vendeur en jardinerie-animalerie

Il existe peu de formations spécifiques à la fonction de conseiller-vendeur en jardinerie-animalerie. Les formations aux métiers de la vente au niveau CAP, BEP, Bac Pro seront les bienvenues. Il existe cependant pour la partie animalerie, un Bac Pro Technicien conseil en animalerie et un en Bac Pro conduite et gestion de l’élevage canin et félin. Par ailleurs, un BTS ATC - Technico-commercial, spécialité animaux d'élevage et de compagnie concerne d’un peu plus près le sujet. La détention d'un certificat de capacité (animaux domestiques / animaux non domestiques) peut-être aussi intéressant. Des stages, des jobs saisonniers ou l'alternance dans ce secteur seront des atouts précieux pour postuler favorablement dans le cadre du recrutement des grandes enseignes qui fleurissent actuellement en périphérie des villes.
 

Activité du secteur jardinerie-animalerie, emploi et salaires

Cette activité importante représente en France un peu moins de 7 milliards de chiffre d’affaires réalisés essentiellement dans les grandes surfaces, au nombre d’environ 1 700 points de vente. Une activité dopée par un marché de l’immobilier neuf toujours en croissance et par l’enthousiasme des français pour le jardinage, que ne dément pas l’intérêt de ces mêmes français pour les animaux de compagnie. Mais, environ 70% du C.A. est réalisé avec le jardinage.

L’emploi suit la croissance du chiffre d'affaires où les grandes enseignes bien connues du secteur, Jardiland, Gamme Vert, Truffaut, Botanic, Villaverde ont réalisé un maillage serré sur tout le territoire français et continuent encore de croître et performer avec le besoin de main d’œuvre correspondant. Un secteur très ouvert aux jeunes et aux possibilités d’évolution de carrière puisqu'environ 50 % du personnel a moins de 25 ans. Un conseiller vendeur en animalerie peut en effet se mettre à son compte ou évoluer vers un de poste délégué commercial, par exemple pour une marque d'aliments pour animaux.

Les salaires des conseillers vendeurs en jardinerie-animalerie tournent autour de 1 600€ à 1 800€ par mois plus primes d’objectif ponctuelles.

Un chef de rayon sera payé autour de 2 000€/mois et un directeur de magasin  environ 3 500 € par mois.  

Retrouvez nos offres Équipement de la maison