Les formations et diplômes en optique lunetterie

En quoi consiste le métier d'opticien ?

Alors que la moitié des français souffrent de problèmes de vision, le métier d'opticien ne connaît pas la crise ! En effet, il existe environ 38 000 opticiens et plus de 12 000 points de ventes en France aujourd'hui et ces chiffres sont constamment en hausse. L’opticien, s’il est rattaché au Code du Commerce, est également rattaché au Code de la Santé. C’est un professionnel de santé, au même titre qu’un pharmacien par exemple. C'est donc un métier complexe qui englobe des tâches de commercial, de scientifique et de technicien sous une même enseigne. Ainsi, on réunit communément sous le nom d’opticien des métiers pourtant différents. Connaissez-vous la différence entre un monteur-vendeur en optique et un opticien ? Qu'est ce qu'un optométriste ? Découvrons ensemble les différentes facettes de ces métiers !

 illstration devenir opticien 

Le monteur-vendeur en optique

Le monteur-vendeur conseille les personnes envoyées par l'ophtalmologiste sur un choix de lunettes ou de lentilles. Il doit également savoir adapter des verres sur la monture choisie mais aussi gérer le service après-vente en trouvant des solutions à nombre de problèmes rencontrés par les détenteurs de lunettes (branches cassées ou tordues, verres abîmés ou dessertis de la monture etc.) Il possède des qualités relationnelles, dont une certaine pédagogie, un sens commercial mais aussi un sens esthétique. Il est visagiste et connaît les tendances en matière de formes de lunettes. Il sait aussi comment agencer ses vitrines et son espace de vente de manière agréable et commerciale. Pour devenir monteur-vendeur en optique, il vous faudra au minimum le bac pro "optique".

L'opticien

Les compétences de l’opticien sont les mêmes que celles du monteur-vendeur mais ne se limitent pas à celles-ci. Il doit être aussi capable de lire une prescription médicale dans ses détails ainsi que d'effectuer des tests élémentaires de vision. De plus, l’opticien peut être propriétaire de son établissement. Il doit ainsi gérer son stock, son chiffre d'affaires ainsi que ses relations professionnelles avec les marques et fournisseurs.
Le BTS "opticien lunetier" est le diplôme qui vous permettra de devenir opticien.

L'optométriste

L'optométriste quant à lui est un expert en sciences de la vision. Il est capable de diagnostiquer différents problèmes de vision grâce à des examens plus poussés. Ainsi, il peut proposer des équipements optiques adaptés à toutes sortes de problèmes. Contrairement à l'ophtalmologue, il n’a pas le statut de médecin et ne peut donc pas prescrire de médicament ou effectuer d’opérations chirurgicales. Cependant, ses connaissances pointues dans son domaine lui permettent de diagnostiquer les maladies de l'œil ou des inconforts de la vision et de corriger celles qui nécessitent un appareillage ou des soins paramédicaux. Pour devenir optométriste, il vous faudra obtenir un niveau bac+5 dans le domaine des sciences de la vision.

Il ne faut pas confondre le métier d'optométriste avec celui d'orthoptiste. L’orthoptiste s’occupe de problèmes fonctionnels de la vision, de convergence comme le strabisme, de picotements ou de vertiges dus à des maladies ou à de mauvaises habitudes. L'orthoptiste opère une rééducation oculomotrice et sensorielle grâce à un entraînement spécifique du patient. Néanmoins certains optométristes possèdent de solides bases en orthoptie notamment en posturologie et en étude fonctionnelle de la vision. Si vous souhaitez devenir orthoptiste, il vous faudra obtenir un certificat de capacité d'orthoptiste qui est délivré en trois ans par des centres de formation rattachés à des universités de médecine.

Les métiers de l’optique vous attirent ? Voyons en quoi consistent les diplômes et formations qui vous permettront d'exercer ces différentes facettes !

Comment travailler dans le secteur de l'optique lunetterie ?

 photos magasin optique lunetterie 

Le bac pro "optique" pour devenir monteur vendeur en optique !

Auparavant il existait un CAP "monteur en optique lunetterie" et aussi un BEP "optique lunetterie". Désormais ceux qui se destinent au métier de vendeur monteur en optique doivent obligatoirement obtenir un niveau bac puisque le bac pro "optique" est le premier diplôme à obtenir pour travailler dans le secteur. Il s'effectue dans un lycée professionnel ou dans un CFA en 3 ans après le collège. Dans le premier cas, l'étudiant effectuera une période de stage d'une durée de 22 à 24 semaines, dans le second cas il est apprenti et doit donc trouver une entreprise pour effectuer son alternance.

Quels sont les enseignements du bac pro "optique" ?

Les enseignements généraux du bac pro sont composés de mathématiques, de sciences physiques et chimiques, d'économie, de gestion ainsi que de cours sur la prévention au niveau santé et environnement. Le bac pro comporte également des cours de culture générale, d’expression écrite et orale et de l’anglais. Du côté des enseignements professionnels, on retrouve des cours sur les systèmes optiques, sur la vision, sur l'adaptation et la prise de mesures pour la pose des verres, sur le contrôle et le montage des équipements optiques, sur la démarche qualité et la communication professionnelle. Ses enseignements sont assimilés par des travaux pratiques et mises en situations professionnelles.

Quels compétences pour un monteur vendeur en optique ?

Les compétences demandées sont nombreuses, le titulaire du bac pro doit être capable de préparer et de réaliser différents types de montages d'équipements optiques et d'assurer leur service après vente. Il sait réaliser toutes les étapes du façonnage des verres, de leur montage en passant par leur découpage, meulage et polissage. Il sait donc façonner et ajuster tous types de verres sur tous types de montures et adapter cet équipement pour ses clients. Il sait animer l'espace de vente et gérer les relations avec sa clientèle. Il est au fait de la réglementation propre à son activité commerciale et sait s'adapter aux évolutions technologiques et esthétiques de son domaine. Le vendeur monteur en optique doit également être au fait des techniques de commercialisation et de communication propres à son métier. Il vend et répare divers instruments d'optique tels que la loupe, le microscope, le télescope, les jumelles et parfois des lunettes terrestres ou astronomiques. Les enseignements comportent notamment des notions de photométrie (mesure physique d'un rayonnement lumineux qui corresponde à la sensation humaine de la luminosité), de l'anatomie de l'œil, des notions de vision binoculaire, des notions sur les pathologies, mais aussi sur les problèmes de vue les plus communs comme la myopie, l'astigmatisme, la presbytie, et l'amétropie (incapacité de l'œil à focaliser correctement une image sur la rétine.)

Que faire après un bac pro "optique" ?

L'examen du bac pro "optique" est composé d'une analyse de cas basique, avec mise en situation. L'étudiant doit comprendre une prescription simple puis prendre les mesures morphologiques du client et ainsi concevoir l'équipement adapté à ces mesures, à l'ordonnance du médecin, ainsi qu'à la demande esthétique du client. Les étudiants qui ont un très bon dossier et une mention sont encouragés à poursuivre en BTS. Le détenteur du bac pro optique s'il peut entrer dans la vie active en tant que salarié, il n'est pas encore pleinement autonome. Il n'a pas le statut d’opticien, il est simplement vendeur monteur en équipements optiques. Le titulaire du bac pro possède des responsabilités dans le domaine de la technique et dans celui de la création et de l'adaptation des verres sur les montures, par contre, son analyse de la vision est limitée aux première étapes de celle-ci et s'il participe à la gestion commerciale, il n'a pas encore toutes les clefs pour gérer son propre établissement. Néanmoins le détenteur d'un bac pro optique peut prétendre après quelques années d'expériences au poste de responsable d'atelier. Le BTS lui permettra d'acquérir le statut d’opticien et d’être parfaitement autonome dans la gestion d'une entreprise. Pour entrer en BTS, il est conseillé au bac pro ou aux bac non scientifiques d'effectuer une prépa optique car les connaissances scientifiques et paramédicales demandées sont pointues.

 illustration bac pro optique 

La prépa optique, envisager son BTS avec sérénité !

Cette formation en 1 an s'effectue dans un lycée ou dans une école d'optique avec des périodes de stages obligatoires, mais elle peut également se réaliser en alternance dans un CFA spécialisé dans les métiers de la vision. Elle est destinée aux titulaires d'un bac général ou technologique qui souhaitent s'orienter vers le métier d’opticien. Elle conviendra également à ceux qui viennent d'un bac pro optique ou d'un bac S mais qui souhaitent effectuer une remise à niveau dans les matières scientifiques. La prépa optique leur permettra d'intégrer plus facilement et sur des bases solides le BTS “opticien lunetier”. Cette année de consolidation et de préparation, alterne formation professionnelle et mise en situation au sein de magasins pédagogiques.

Les enseignements au sein d'une prépa optique

Les cours théoriques portent sur l'étude des systèmes optiques comme des miroirs, des lentilles ou toute autre surface où la lumière subit des réflexions, des réfractions, des diffusions, des diffractions ou encore des filtrages. L'étude de la direction prise par les rayons lumineux s’appelle l’optique géométrique et est également au programme. La formation dispense également des cours sur l’analyse de la vision qui permettent à l'étudiant de diagnostiquer les problèmes les plus courants. L'étudiant apprend également à effectuer des prises de mesures morphologiques faciales. Des cours technologiques sur le contrôle et la réalisation des équipements optiques sont dispensés. La formation propose également un renforcement en économie et gestion de l'entreprise et bien sûr en mathématiques.
La sélection en prépa optique se fait sur dossier et via un entretien où l'étudiant doit exposer son projet professionnel ainsi que ses motivations. Cette année préparatoire sera extrêmement bénéfique pour ceux qui souhaitent aborder leur BTS en toute quiétude. Certaines écoles privées proposent des prépas certifiées au RNCP, offrant le titre de “technicien en montage et vente d'optique lunetterie”. Les titulaires de ce titre seront donc aptes à s'insérer dans le monde professionnel en tant que salariés.

Le BTS "opticien lunetier" pour devenir opticien !

Le BTS “opticien lunetier” ou BTS OL s'effectue en deux ans dans un lycée professionnel avec la réalisation d'un stage de 6 semaines ou dans un CFA par le biais d'un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation qui sera effectué en alternance. Tout comme le titulaire du bac pro optique, les détenteurs d'un BTS possèdent des compétences techniques et technologiques mais aussi un savoir-faire commercial. Le BTS est un diplôme nécessaire aux professionnels de l'optique désirant créer leur propre structure ou chaîne d'optique. Ainsi, la formation dispense des cours de gestion et de marketing. Les titulaires peuvent, après plusieurs années d'expérience, s'installer à leur compte. Cependant, plus de 70% des enseignements du diplôme concernent l'œil, la vision et les sciences de l’optique. En effet, les titulaires du BTS possèdent des connaissances en santé optique beaucoup plus étendues que le détenteur du bac pro qui est d’abord un vendeur et un technicien en montage d’équipements optique.

 photos BTS opticien lunetier 

Quels sont les enseignements dispensés au sein du BTS OL ?

Les enseignements généraux portent sur le français et l'anglais, les mathématiques appliquées ainsi que sur la communication et l'économie de l'entreprise. L'étudiant acquiert notamment des bases solides en comptabilité. Celui-ci sait donc gérer ses stocks, préparer devis, factures et bons de commande. Pour ce faire, il connaît le cadre juridique et bureautique du métier. Côté commercial, le titulaire à des connaissances en marketing, il sait gérer son espace de vente, mais aussi, informer et accueillir ses clients comme ses collaborateurs.

Les enseignements professionnels comportent des cours d'optique géométrique et physique. L’optique physique étudie la lumière en tant qu’elle est une onde électromagnétique. Ainsi l’étudiant possède une bonne connaissance des lois fondamentales de l'optique comme par exemple la radiométrie (mesure de l'énergie transportée par les rayonnements) et la photométrie (étude de la perception humaine de la lumière). Des enseignements en anatomie et physiologie oculaire sont aussi dispensés. L'analyse de la vision est approfondie puisque les titulaires du BTS sont aptes à modifier eux-mêmes l'ordonnance fournie par le médecin si le défaut visuel du client a changé. De plus, les titulaires du BTS sont mis en contact avec une variété de cas plus vaste que les titulaires du bac pro et sont donc capables d'établir des diagnostics plus précis ainsi que sur les problèmes de basse vision et sur quelques pathologies optiques. Est également au programme, un apprentissage du dessin technique et de la modélisation 3D des systèmes optiques. Les technologies propres au domaine sont étudiées. Le fonctionnement et la maintenance des machines-outils ainsi que les réglages des appareils de mesure seront maîtrisés par l’apprenant. Ce dernier sera aussi apte à réaliser et contrôler toutes sortes d'équipements optiques (verres progressifs, lentilles, loupe etc). Le titulaire du BTS réalise, bien sûr, les opérations de service après-vente et la vente de produits d’entretien et d’autres appareils optiques.

Que faire après un BTS OL ?

Ainsi, le titulaire du BTS "opticien lunetier" est autonome dans toutes les tâches nécessaires au métier d’opticien. Il est donc apte à entrer dans le monde professionnel, mais il peut également poursuivre vers une licence professionnelle afin de valoriser son BTS. En effet, le niveau bac+3 est la norme dans le secteur de l’optique et plus de 67% des étudiants poursuivent leurs études après leur BTS. La réforme des BTS et leur transformation de leur durée en trois ans est vue d’un œil favorable par les professionnels du secteur qui souhaitent que l’accent soit mis sur les aspects techniques et scientifiques du métier. En effet, l’opticien est peu reconnu en France pour ses compétences paramédicales malgré qu’il possède le statut d’un professionnel de santé.

Pour atteindre un niveau licence, l’étudiant diplômé a le choix. Il peut effectuer une licence pro “optique professionnelle”. Celle-ci est la formation la plus largement dispensée (14 centres de formation et 1 université). Il existe d'autres parcours possibles proposés par les universités et les centres de formation. Par exemple, la licence professionnelle “métiers de l'optique” qui est dispensée par 4 universités et 7 centres de formation. Certaines universités proposent des parcours en santé ou science et santé avec des options comme “Réfraction, analyse et prise en charge des déficits visuels” à l’université de Besançon, “Optique professionnelle” à Saint Étienne, “Spécialité Optique professionnelle” à Marseille ou encore “Métiers de la Vision : réfraction, contactologie, basse vision” à Tours.

 illustration licence optique professionnelle 

Le niveau bac +3, indispensable pour acquérir des compétences ciblées !

La licence pro "optique professionnelle"

La licence pro “optique professionnelle” par exemple s'effectue en un an à l' université (l’université des sciences d’Orsay uniquement pour celle-ci) ou dans un centre de formation. Elle s'intègre après un BTS. Les licences peuvent s'effectuer en alternance, l’étudiant passe alors une semaine à l'école et 2 semaines en entreprise. Pour ceux qui intègrent cette formation en parcours scolaire, la période de stage obligatoire est de 12 semaines. Cette licence permet à ses apprenants d'approfondir leurs compétences en optométrie (Examen de vue complexe, étude fonctionnelle de la vision) et contactologie ( adaptation des lentilles de contact). On demandera aux étudiants de savoir analyser des situations de travail variées, de savoir reconnaître et proposer des solutions pour les problèmes optiques de leurs clients ainsi que de savoir repérer les urgences ophtalmologiques. Les opticiens diplômés sont donc formés à prendre les mesures des performances visuelles (acuité visuelle et réfraction) et à créer des lentilles cornéennes ou des lunettes adaptées à différents cas rencontrés. Pour ce faire, les connaissances en anatomie et en physiopathologie (maladies optiques) seront renforcées. Hormis les travaux pratiques et les cours théoriques, l'étudiant devra effectuer un travail de recherche écrit dans sa spécialité.

Devenir manager vendeur en optique lunetterie !

Pour travailler en tant que manager dans des grandes chaînes d'optique, il est conseillé de cibler un niveau bac+3 spécialisé dans la vente des instruments optiques. Par exemple le bachelor “management en optique” (BMO) à l'ISO (école supérieure d'optique). Depuis 2013, il existe également une Licence “Commerce et Vente en Optique Lunetterie”. Ces formations répondent à une demande du milieu professionnel et notamment des grandes enseignes telles que GrandVision, Optical Center, Atol et Afflelou qui ont besoin de managers spécialisés dans le secteur. Dans ces formations, l'accent sera mis sur les compétences en gestion, marketing et communication. Des cours de management d'unités commerciales sont au programme, ce qui permet aux titulaires de savoir gérer leurs équipes. Les étudiants seront également aptes à analyser des candidatures et donc à gérer leurs ressources humaines, mais aussi leur point de vente. Des techniques de prospection, de communication et d’actions digitalisées sont également au programme et permettent au futur opticien d’avoir les armes nécessaires pour développer son entreprise.

Devenir créateur de montures de lunettes !

Pour ceux qui se passionnent pour la facette esthétique du métier, il existe un bachelor “lunetier créateur” (BLC)” à l'Iso (Institut Supérieur d'optique). Au sein de cette formation, l'esthétique des équipements optiques est étudiée plus amplement avec des cours pointus sur la morphologie faciale. L'accent est mis la création et l'innovation en matériels optiques, avec des cours de design par exemple utilisant l'impression 3D et le dessin assisté par ordinateur (DAO). Les étudiants sont donc au fait des innovations technologiques et esthétiques au sein du métier. Ils apprennent également à créer des lieux de vente innovants pour valoriser leurs produits.

 devenir créateur de montures de lunettes

Insertion professionnelle ou poursuite vers le statut d'opticien optométriste ?

Après une licence ou un bachelor, les débouchés sont nombreux et l'insertion professionnelle est sûre. Les titulaires peuvent devenir opticiens gérants, opticiens monteurs vendeurs et spécialistes en examen de la vue, créateurs d'équipements optiques sur mesure… Néanmoins, pour avoir le statut d’opticien optométriste, les étudiants doivent poursuivre vers un master en "science de la vision" d'un niveau bac+5. Si le statut d’optométriste n’est pas réglementé en France aujourd’hui, il est largement reconnu dans la profession ainsi qu’en Europe. Les optométristes sont des professionnels de la santé de l’œil et du système visuel. Ils assurent un service oculaire et visuel complet ainsi que le suivi des maladies oculaires et la réhabilitation du système visuel. Ils ont des connaissances élargies dans le domaine paramédical et scientifique, par exemple en neuroscience de la vision ou en posturologie. Ainsi, les optométristes sont en mesure de résoudre des problèmes plus complexes et de manière plus précise que les opticiens.