En quoi consiste le métier de gouvernante en hôtellerie ?

On se contentera de parler de gouvernante à défaut de gouvernant car cette profession est féminisée à près de 99%. Travaillant exclusivement dans les hôtels de standing, sa vocation première est de veiller à une bonne réalisation du travail à effectuer dans l’entretien des chambres et dans les coursives des étages.

  Métier de gouvernante en hôtel

  

Suivant la taille et le standing de l’hôtel, elle peut être affectée à un étage, voire à la totalité de ceux-ci. Elle est appelée à gérer le personnel, femmes de chambre et lingères, ainsi que le linge, les stocks de produits d’entretien et les boissons à disposition des clients.
Dans les chambres, elle veille à la bonne facture des lits, à la netteté de la chambre, à la propreté exemplaire des sanitaires, à la présence du linge en quantité nécessaire.
A ces points essentiels, s’ajoutent la bonne disposition des meubles, des chaises et fauteuils, la décoration ou présence de fleurs fraîches, ainsi que l’approvisionnement en produits de bain, du mini-bar et du bon fonctionnement de l’équipement TV.

Dans le domaine de la maintenance, elle est en charge des stocks de produits et du bon fonctionnement de l’ensemble des équipements, tant mécaniques, qu’électriques. Dans les coursives, elle veille à ce que celles-ci soient journellement bien entretenues par un passage de l’aspirateur et qu’aucun papier, ni autre objet ne vienne donner une mauvaise image de l’hôtel.

L’organisation du travail des femmes de chambre et lingères est du ressort de la gouvernante, en fonction des départs et arrivées de la clientèle. Dans le cas ou l’arrivée concerne un VIP, elle s’implique personnellement dans le cadre de son accueil. C’est à la gouvernante qu’incombe la formation du personnel en fonction de leur expérience et elle s’implique à ce titre dans le recrutement du personnel. Il va de soi que la gouvernante doit être impérativement bilingue, en possédant l’anglais a minima et une autre langue étrangère.

 

Les qualités requises pour exercer la fonction de gouvernante

Les qualités principales requises pour la gouvernante sont le sens du commandement, de l’ordre, de la diplomatie et de la discrétion.
Faisant travailler ensemble une équipe plus ou moins nombreuse, elle doit se faire obéir et obtenir une qualité de travail irréprochable, tout en respectant les codes du luxe qui exigent sérénité et efficacité.
Ayant le sens des responsabilités exacerbé, elle doit avoir un sens de l’organisation très développé et un sens du service au client frôlant la perfection.
Dévouée à son métier car la fonction l’exige, les tâches multiples qui lui incombent impliquent un sens aigu des responsabilités.

 

Évolutions possibles et salaire de la gouvernante

En fonction de l’évolution de l’hôtel dans lequel elle travaille, la gouvernante pourra évoluer dans la hiérarchie du métier.
Embauchée en tant que débutante ou femme de chambre, elle pourra acquérir de la promotion par la qualité effective de son travail en passant gouvernante. Ensuite elle pourra obtenir le niveau le plus haut dans la hiérarchie de la fonction, le poste de gouvernante principale, avec mission de diriger l’ensemble des gouvernantes de l’hôtel. Il va de soi qu’une évolution de la fonction au regard des compétences et de l’expérience acquises peut s’envisager en cherchant à être recrutée dans un autre établissement au standing plus élevé.

Au regard de ses compétences, en changeant complètement de secteur d’activité, une gouvernante a toutes les compétences pour s’orienter vers un poste de directrice d’hébergement dans un centre de loisirs ou de vacances.

Les salaires sont très variables en fonction des établissements, mais on considère qu’à l’embauche le niveau minimum le plus généralement acquis est proche du SMIC Hôtelier. Une fois l’expérience acquise et encore une fois très variable suivant les hôtels, leur notoriété et leurs habitudes, une fourchette entre 2 200€ et 3 500€ est communément admise.

 

Quelles formations et quels diplômes pour accéder à l'emploi de gouvernante ?

Cette profession étant assez fermée, on y accède qu’en ayant satisfait à un minimum d’études et l’obtention de diplômes professionnels. Les principales voies d’accès sont les suivantes :

  • BTS : le BTS hôtellerie-restauration option A en mercatique et gestion hôtelière
  • BAC : le Bac technologique hôtellerie
  • BP : le Brevet Professionnel de gouvernante
  • CAP : le CAP de services hôteliers

Retrouvez nos offres Hôtellerie-Restauration