Découvrez comment les femmes changent le monde du travail !

Les femmes représentent environ 48% de la population active française et pourtant, entre opportunité et inégalité, inégalité de salaire et entreprenariat, elles se battent chaque jour pour faire valoir leurs droits et leur autonomie dans le monde professionnel.
Le 8 mars c’est la Journée internationale du droit des femmes.
Pour l'occasion, Un Job en Ville vous propose de découvrir les liens entre commerce et indépendance des femmes. Un job en Ville vous offre 5 informations incontournables sur l'égalité entre les hommes et les femmes en entreprise et la place des femmes dans le monde du travail !

 journée internationale du droit des femmes 

Une journée de lutte et non une fête !

Tout d'abord, déconstruisons quelques préjugés tenaces. La Journée internationale des droits des femmes et non pas la Journée de la femme ! Des commerciaux peu scrupuleux se sont emparés de cette journée de lutte pour en faire l’objet d’un marketing bien ficelé. La Journée du droit des femmes devient la Journée de la femme et un prétexte pour vendre des produits et services en tout genre, plus particulièrement des produits à destination des femmes : bijoux, vêtements, maquillage, parfums… On célèbre l’amour porté aux femmes, leur beauté, leur douceur.... On en viendrait presque à oublier que durant la journée du 8 mars, on ne célèbre pas l’image stéréotypée de la femme mais on défend le droit des femmes. Le HCE, Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes, préconise l'utilisation de la dénomination complète plutôt que la “Journée des femmes” qui peut porter à confusion sur la destination de cette journée. Le 8 mars n’est pas une fête mais une journée de mobilisation et de manifestation où les femmes du monde entier font le point sur les progrès ou l’absence de progrès en matière d’égalité et font entendre ainsi leurs revendications.

 journée internationale du droit des femmes, une lutte pas une fête 

1. Quelle est l’histoire de la Journée internationale du droit des femmes ?

La première investigatrice de cette journée fut Clara Zetkin, une femme politique, professeur et journaliste allemande. En 1910, alors que les femmes revendiquent le droit de vote, le droit du travail des femmes et la fin des discrimination au travail, Clara Zetkin propose d’instaurer cette journée afin de faire entendre les voix des femmes dans le monde entier. C’est finalement en 1917, durant la révolution des ouvrières en Russie, que la date du 8 mars fut instaurée. La Journée internationale du droit des femmes fut reconnue par l’ONU en 1977 et en 1982 en France.

Chaque année, un thème différent est proposé, et cette année le thème du 8 mars 2021 est “Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid 19”. Un thème complexe qui met en avant la demande d’une participation pleine et effective des femmes dans la sphère publique et particulièrement dans cette période où beaucoup de choses sont à remettre en cause afin d’entrevoir un avenir plus serein. Maintenant que nous en savons plus sur les objectifs de cette journée, voyons en quoi le commerce est un secteur professionnel privilégié pour les femmes !

 L'élimination des discrimination favorise la croissance mondiale ! 

2. L’élimination des discriminations favorise la croissance mondiale !

Selon une étude de l’OMC, l’Organisation Mondiale du Commerce, l’accès des femmes aux marchés de la vente améliore la productivité et la compétitivité d’un pays. Ainsi, l’élimination de la discrimination envers les femmes a un impact positif sur la croissance économique des états. Le commerce de biens et de services est un secteur professionnel qui a joué un rôle important dans l’autonomie économique et dans la lutte sociale des femmes et ce depuis la seconde guerre mondiale. Dans le monde entier, et particulièrement dans les pays pauvres, le commerce offre aux femmes des possibilités en matière d’emploi. Il incite les femmes à faire des études car il offre des perspectives d’emploi favorables. L'expansion du commerce favorise également l’augmentation du salaire des femmes et particulièrement au niveau des marchés transfrontaliers où les femmes sont très actives. En effet, les entreprises exportatrices des pays en développement emploient plus de femmes que les entreprises non exportatrices.

Le e-commerce participe particulièrement à l’émancipation de femmes du monde entier en leur offrant un accès plus facile aux marchés étrangers. Le e-commerce a un impact positif sur l'autonomie économique des femmes car il leur permet de concilier contraintes familiales et carrière professionnelle et il est un moyen peu coûteux de lancer son entreprise et de se faire connaître. En France, le pourcentage de femmes responsables d’un petit commerce est d’environ 30% tandis que celui de femmes dirigeantes d’un site marchand s’élève à près de 40%.

 commerce et ecommerce au feminin 

3. Pourtant dans les entreprises les inégalités demeurent…

Avez-vous déjà entendu parler du plafond de verre ? C’est une expression utilisée par les sociologues féministes pour qualifier ce plafond invisible auquel se heurtent les femmes dans leur carrière et qui les empêche d'accéder aux postes à haute responsabilité de la même manière que les hommes. Si l’on remarque un progrès de la présence des femmes dans les professions qualifiées, il demeure des inégalités d’accès aux positions les plus hautes. Si les femmes sont en moyenne plus qualifiées que les hommes pour le même poste, elles ont 33% moins de chance qu’un homme de décrocher un entretien pour un poste considéré comme technique. Lorsqu’il s’agit d’un poste où les qualités humaines sont valorisées, leurs chances sont équivalentes à celles des hommes. Les hommes sont considérés comme plus compétents dans le domaine scientifiques et techniques et de compétence égale aux femmes dans le domaine social et relationnel. Aujourd'hui, seulement 30% des dirigeants d’entreprise en France sont des femmes et le revenu salarial de celles-ci est inférieur de 20% à celui des hommes. Face à ces inégalités et dans le désir d'acquérir leur indépendance, de plus en plus de femmes décident de créer leur propre entreprise.

 les inégalités entre homme et femme au travail 

4. De plus en plus de femmes entrepreneures !

Si aujourd'hui les femmes gèrent en général des entreprises de plus petite taille et emploient moins de salariés, les entreprises créées par des femmes sont généralement plus pérennes et plus rentables que celles créées par des hommes. Les femmes ont des idées et des objectifs différents qui font avancer le secteur du commerce. Aujourd’hui 40% des entreprises créées en France sont d’initiative féminine et 20% des entreprises créées par les femmes sont des commerces ! Il existe aujourd’hui de nombreuses structures d’accompagnement, publiques comme privées destinées aux femmes entrepreneures. Plateformes de rencontre et d’échange, réseaux sociaux, incubateurs, systèmes de prêts bancaires ! Pour n’en citer que quelques-unes, voici des exemples de structures spécialisées dans l’entreprenariat féminin : Start Her, Girls in web, Femmes de territoires, Les Premières, Audacieuses…

Le gouvernement s’est engagé lui aussi et a lancé en 2013 un plan d’accompagnement pour aider les femmes à la création de leur entreprise ! Quand on vous disait que l’emploi des femmes contribue à la croissance des pays ! Le 8 mars c’est aussi le début des Semaines de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin. Durant 3 semaines et dans la France entière des milliers de femmes entrepreneures viennent partager leur parcours auprès de jeunes de 13 à 25 ans. De quoi leur montrer qu'elles sont légitimes et que oui c’est possible ! Néanmoins les femmes créent davantage d’entreprises dans des secteurs à dimension féminine tel que l'esthétique, la mode, les soins à la personne, la famille et l’éducation. Les stéréotypes de genre n’ont pas fini de nous influencer !

 l'eutrepreneuriat au feminin  

5. Comment défendre les droits des femmes dans le commerce ?

Il existe encore aujourd’hui des métiers dits "féminins" et des métiers dits “masculins”. Par exemple, les femmes sont beaucoup plus présentes dans le secteur de l’action sociale et de la santé mais aussi dans le secteur de la beauté. Concernant les hommes, ils sont majoritaires dans le secteur des nouvelles technologies, de l’industrie et du bâtiment. Côté commerce, les magasins non spécialisés emploient davantage de femmes, tandis que les magasins spécialisés, proposant un véritable conseil à leurs clients, emploient davantage d’hommes. Les femmes sont également plus susceptibles d’occuper des emplois administratifs ou liés à la vente tandis que les hommes exercent sur des postes techniques comme la logistique ou l’informatique ou occupent des postes à responsabilités.

Pour éviter la discrimination et favoriser la mixité, les bonnes pratiques commencent dès le recrutement. Les annonces de recherche d’emploi ne doivent décourager ni les femmes ni les hommes et les critères de sélection ne doivent pas cibler un sexe particulier. Pour diminuer les stéréotypes sexués reliés à certains métiers, les entreprises peuvent mettre en valeur les femmes occupant des postes dits masculins et inversement. Les entreprises peuvent également sensibiliser les employés et les équipes à la non discrimination afin de garantir une égalité de traitement. Afin de trouver d’autres leviers, retrouvez le guide complet pour favoriser l’égalité homme femme dans le commerce édité par l'observatoire prospectif du commerce !

 
le droit des femmes dans le commerce 

Info bonus : A quand la journée internationale des hommes ?

Méconnue, la question de l’existence d’une journée internationale des hommes revient souvent autour du 8 mars ! Et bien si, elle existe et c’est le 19 novembre ! Elle provient de l’initiative de Jérôme Teelucksingh, enseignant l'histoire des Caraïbes à Trinité-et-Tobago et qui vise à sensibiliser sur les problèmes rencontrés par les hommes et spécifiques à ceux-ci. Par exemple, les hommes accèdent moins facilement aux métiers de la santé et du social, ils sont en moyenne moins diplômés et ont plus de difficultés scolaires.

C’est sûr on ne changera pas le monde en une journée ! Néanmoins, sensibiliser les jeunes filles aux métiers dits masculins et les jeunes garçons aux métiers dits féminins, mettre en valeur des femmes et des hommes menant des carrières hors normes, sensibiliser la jeunesse à l'entreprenariat féminin, nous semblent être des actions fondamentales pour une égalité durable !

Publié le 01/03/2021 à 12:00:00
Actus
Abonnez-vous à la newsletter !
Merci de renseigner une adresse mail valide.