La franchise, pourquoi ?

Quel fonctionnement pour une franchise ? Quelles sont ses finalités ? Pourquoi se franchiser ?

 Comprendre la franchise

 

Rapidité et efficacité ! La franchise va permettre à un franchiseur détenteur d’un savoir faire, d’une marque et souvent d’une enseigne de développer numériquement et géographiquement son nombre de points de vente disposant de son savoir-faire au travers d’un réseau de franchisés. Nul n’est besoin dans le cas présent d’avoir à constituer une infrastructure lourde en moyens autour d’un siège social pour asseoir le développement de l’entreprise !

Les avantages pour le franchiseur

  • L’investissement que le franchiseur va devoir faire pour développer son activité est beaucoup moindre. Ce sont les franchisés qui vont investir à sa place pour le développement de l’activité commerciale. Le franchiseur peut ainsi se développer rapidement sans nécessairement disposer d’une infrastructure lourde, ni de capitaux trop importants.
  • Ce sont les franchisés qui ont à leur charge l’aménagement des locaux suivant les critères définis par le franchiseur, la gestion des unités commerciales, notamment la gestion du personnel. Le franchiseur a par contre en charge la dynamique commerciale de la marque à insuffler dans l’affaire. Il doit contribuer à un bon approvisionnement des « produits »  à vendre quand c’est nécessaire, quels qu’en soient leur nature.
  • En résumé, sa contrainte essentielle se résume dans la réalisation d’au minimum un spot initial, souvent un magasin, détenteur du savoir-faire, de la marque et de l’aménagement de l’unité de vente. 
  • En contrepartie de la cession de son savoir-faire, de sa marque (et de son enseigne), le franchiseur perçoit un droit d’entrée unique pour chaque unité commerciale nouvelle, ainsi qu’une redevance mensuelle définie en pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par le franchisé.

Mais aussi des avantages pour le franchisé !

  • Pour le franchisé, l’attrait principal du contrat de franchise tient en premier lieu dans le fait qu’il va pouvoir se lancer dans une activité dont il ne maîtrise pas forcément bien les contours et le savoir-faire. C’est l’accès à un secteur a priori porteur puisqu’il a choisi celui-là et pas un autre… En résumé c’est passer de l’ombre à la lumière avec tous les codes de l’activité, sans passer par la phase apprentissage.
  • En second lieu, le franchisé, acquiert par le biais de son contrat de franchise, la marque, plus l’enseigne, l’accès aux produits, une assistance technique et commerciale le mettant au niveau des concurrents de son secteur, voire au dessus suivant la notoriété de la marque franchiseur.
  • Troisième avantage et non des moindres, le franchisé  limite son risque initial. Ayant connaissance des éléments chiffrés prévisionnels et du savoir-faire de l’enseigne, le risque est considérablement amoindri au regard d’un lancement en solo dans une nouvelle activité.
  • Enfin et c’est un avantage considérable, l’entrepreneur franchisé qui exploite le magasin reste un entrepreneur indépendant, un commerçant propriétaire de son fond de commerce, avec toute la liberté que cela représente, moyennant bien sur le respect du contrat de franchise. 

La franchise, un contrat équilibré et sans surprise ! 

Tous les éléments qui régissent les relations entre le franchiseur  et le franchisé sont consignés par écrit dans un document contractuel – « la bible », dans le jargon des professionnels - et figurer dans le contrat de franchise. Celui-ci devra notamment préciser :

  • Le droit pour le franchisé d’utiliser la marque commerciale du franchiseur  son identité visuelle et son enseigne quand elle existe.
  • La transmission du savoir faire inhérent à l’activité commerciale du franchiseur et des techniques liées à celle-ci.
  • L’aide et l’assistance commerciale et technique si nécessaire, durant toute la  durée du contrat.
  • Le respect par le franchisé  du code de conduite défini dans le cadre du document se référant au concept - « la  bible ».
  • L’acceptation du mode de fonctionnement en réseau d’indépendants avec les autres franchisés  regroupés autour du franchiseur.

Le succès de la franchise

Une étude récente a fait apparaître que sur les 10 dernières années le nombre de franchises a été multiplié par deux et que le nombre des franchisés a cru de moitié. Tous les chiffres sont orientés à la hausse dénotant le succès d’une formule qui réussit particulièrement bien en France, championne européenne dans ce domaine. Le choix de ce type de développement pour une marque ou une enseigne rallie nombre de candidats, tant franchisés que franchiseurs

 La franchise c’est assurément une formule gagnant-gagnant qui en fait un succès qui ne se démentit pas et est encore loin de se démentir !

Publié le 19/02/2020 à 08:55:00
Actus
Abonnez-vous à la newsletter !
Merci de renseigner une adresse mail valide.