Serveur en hôtel, bar, café ou restaurant : une garantie d'emploi

Le métier de serveur de restaurant ou de café consiste à assurer le service en salle. Sur présentation du menu ou de la carte, le serveur ou la serveuse prend commande des plats et/ou des boissons et vient les servir. Il encaisse les prix des plats et boissons qu’il a servis et est responsable de leur encaissement. Il dessert les tables et quand il s’agit d’un restaurant, suivant les établissements, participe souvent au dressage des tables pour le repas suivant, voire à l’entretien de la salle.

 Emploi et recrutement de serveur ou serveuse

 

Les fonctions

Les fonctions qui lui sont confiées sont très évolutives suivant la nature de l’établissement.

Si il s’agit d’un café, les fonctions resteront basiques : commande, service, encaissement et entretien de la salle en fin de service.

Dans le cas d’un petit restaurant, le serveur va disposer de responsabilités très élargies tenant à la préparation des tables et du dressage des couverts avant le service, accessoirement de leur décoration. Il accueille les clients et les installe en fonction de leur nombre et des éventuelles réservations. Il prend les commandes en promotionnant les plats suivant les consignes du chef et en conseillant le choix des vins. Il sert les clients et à la fin du repas présente l’addition et encaisse le prix. A la fin du service, il débarrasse, nettoie et range la salle.

Dans un restaurant de plus haut de gamme, les responsabilités seront beaucoup plus hiérarchisées. Les tâches seront morcelées et encadrées par une hiérarchie. Il sera la plupart du temps chargé de dresser les tables et de procéder au service, commande et transmission de celle-ci étant assurée par le Maître d’Hôtel. Le rangement et le nettoyage des lieux reste à sa charge, comme le dressage des tables pour le prochain repas.

Les contraintes du métier

Quel que soit l’établissement, la contrainte physique N°1 du serveur est de rester debout durant tout le service. Travaillant souvent seul, dans les grands établissements en équipe, il est appelé parfois à prendre des décisions allant au-delà de ses compétences. Ses horaires sont calqués sur ceux de l’établissement et souvent impactés par l’affluence des clients. Il travaille en général le samedi et le dimanche, ainsi qu’en soirée et est contraint de prendre ses jours de congés en semaine. Une tenue irréprochable est toujours exigée. Une langue étrangère pour prendre les commandes est appréciée…

Les perspectives offertes

Si dans un grand restaurant, le serveur peut acquérir du galon et accéder à des fonctions de Chef de rang ou de Maître d’hôtel, dans la restauration traditionnelle, le serveur se verra confier au fil du temps des responsabilités plus étendues qui lui permettront de faire évoluer son salaire ou postuler à de nouvelles responsabilités dans un autre établissement. Ce sera encore plus dans le cas des serveurs en café le même type d’évolution qui leur sera promis, en regard direct avec leurs qualités exprimées au contact du client.

En dernier lieu, l’expérience acquise permet à un serveur motivé et entreprenant de prendre en gérance un établissement, voire d’acquérir un établissent à part-entière.

L’emploi de serveur se prête totalement aux opportunités du travail en tant que saisonnier dans les régions touristiques et laisse ouvert une large palette d’activité pouvant l’accueillir : cafés – bars – discothèques – restaurants – hôtels restaurants – brasseries – restauration dans les trains ou sur les navires…

 

Les salaires

Dans le secteur de la restauration le salaire pour un débutant tournera invariablement autour du SMIC. Au fil de son ancienneté et de son expérience, des aménagements pourront être apportés visant à intéresser le salarié au chiffre d'affaires. De plus, la pratique du pourboire reste encore usitée et peut contribuer à améliorer significativement le revenu du serveur.

 

La formation pour être serveur

De nombreuses qualifications professionnelles conduisent à ce métier dans la restauration :

Au niveau CAP : 

  • CAP Agent polyvalent de Restauration
  • CAP Commercialisation et services en hôtel-café-restaurant 

Au Niveau Bac

  • BP (Brevet Professionnel) art du service et commercialisation en restauration 2 ans après le CAP seulement en alternance)
  • Bac Pro commercialisation et services en restauration.
  • Bac Techno STHR (Sciences et Technologie de l’Hôtellerie et de la Restauration)

Formation en école hôtelière

Pour être complet, il faut préciser que la restauration est un secteur que l’on peut encore aborder sans formation, ni diplôme auprès d’un employeur volontaire, mais qu’un diplôme professionnel restera la meilleure arme de progression dans ce métier.  

Retrouvez nos offres Hôtellerie-Restauration