Découvrez le métier d’opticien

Quand on pense au métier d’opticien, on visualise avant tout le professionnel qui accueille, écoute et conseille le client pour l’achat de ses lunettes. Mais il ne suffit pas d’être un bon vendeur, ni même de connaître les grandes marques de lunettes pour devenir opticien. Cette profession nécessite une formation spécifique car les compétences à acquérir sont nombreuses. L’opticien-lunetier est avant tout une personne formée à la technique de création de lunettes et est sensibilisé au milieu paramédical, en procédant notamment aux examens visuels du client. 

 L'opticien et sa cliente

Compétences professionnelles à acquérir

L’opticien-lunetier est à mi-chemin entre le technicien et le conseiller commercial. Chaque personne ayant un problème de vue et une forme du visage unique, les lunettes ne peuvent être finalisées qu’à la demande. Sans parler de sur-mesure, l’opticien-lunetier doit cependant être capable d’assembler les verres sur la monture, ce qui nécessite de les adapter auparavant. L’opticien peut aussi s’apparenter à un professionnel de la santé puisqu’il est chargé, comme le pharmacien, d’appliquer les ordonnances du médecin, et dans le cas présent de l’ophtalmologiste. Outre la vente des dispositifs de correction de vue, l’opticien accompagne également le client dans la création du dossier pour la mutuelle, avec notamment la réalisation d’un devis tenant compte de la prise en charge. 

Les fonctions de l’opticien

  • Guider le client sur la monture adaptée à la forme du visage, le type de verres (anti-reflets, incassables, progressifs…)
  • Réaliser des examens optométriques (analyse visuelle, centrage des yeux)
  • Concevoir les verres (axer, découper, polir) et les monter
  • Réparer les montures de lunettes (branche cassée ou tordue, réglages)

C’est également l’opticien qui pourra conseiller le client sur le port de lentilles de contact pour remplacer les lunettes ou en complément. Il pourra également conseiller le client dans l’achat de lunettes de soleil et des accessoires tels que les boîtiers de lunettes et les produits d’entretien

 

Les qualités nécessaires pour être opticien

La première qualité de l’opticien-lunetier est naturellement d’être habile de ses mains, patient et perfectionniste pour adapter les verres à la monture. Lorsque la mise au point des verres est mal exécutée, cela peut engendrer une gêne pour le client, voire des coûts supplémentaires pour la boutique car le verre ne pourra être réutilisé.

Un bon opticien est aussi une personne qualifiée pour vous conseiller sur le type de monture adaptée à la forme de votre visage, avec un certain sens de l’esthétique et bien entendu, la fibre du commerce est un plus. Etre à l’aise avec la clientèle reste en effet un argument non négligeable pour trouver un emploi d’opticien.

 

Secteur d’emploi et environnement de l’opticien-lunetier

L’opticien alterne entre les moments de travail dans l’atelier, souvent à l’arrière de la boutique, et les moments passés au contact du client. Ce deuxième aspect de son métier oblige l’opticien à une bonne présentation. Il existe deux types de boutiques d’opticien souvent installées dans les centres-villes ou les galeries des grands centres commerciaux :

- Opticien indépendant : Ils sont de moins en moins nombreux et représentent aujourd’hui à peine 30% du chiffre d’affaires du secteur. 

- Opticien franchisé d’une grande enseigne : C’est le choix fait par beaucoup d’opticiens. Cela permet d’être à son compte, mais sous une enseigne pour bénéficier de sa visibilité et de sa puissance de communication (Optical Center, Optical Center, GrandOptical, GrandVision).

Avec plus de 10 000 boutiques en France, les opticiens n’ont aucun mal à trouver un emploi. Globalement, on pourrait même dire qu’il y a actuellement plus d’offres que de postulants et cette tendance devrait continuer avec le vieillissement de la population.    

 

Formation et diplôme pour accéder au métier d’opticien

Pour devenir opticien, il faut au préalable avoir validé un Bac général (S ; ES) ou un Bac Techno (STI2D ; STMG ou encore STL). Il existe également la voie « express » pour ceux qui savent déjà quel métier les attire, le Bac pro Optique-lunetterie (acceptation sur dossier). 

Le diplôme d’opticien se valide ensuite en 2 ans après le Bac, avec un BTS opticien-lunetier. Il est possible de se spécialiser avec une Licence pro en optométrie, en contactologie ou une licence Métiers de la vision de l’Optique et de la Lunetterie. Ces dernières années, un diplôme de Master a été créé, le MBA Stratégies commerciales et Marketing optique et santé.

D’autres pourront se spécialiser dans le design et la création de lunettes avec le Bachelor de Lunetier Créateur de l’ISO de Bordeaux par exemple. L’apprentissage mêle le dessin sur papier et la réalisation des maquettes sur logiciels. Une voie royale pour travailler dans les ateliers  des grandes marques pour créer les modèles des prochaines collections.

 

Lunetier créateur de lunettes uniques : Travailler pour l’excellence

La plupart des boutiques d’opticiens ne font pas de lunettes sur-mesure mais reçoivent les modèles déjà conçus par de grandes marques. La création et la réalisation de lunettes est artisanat plus rare qui nécessite beaucoup de savoir-faire, de rigueur et d’inventivité. Certains lunetiers reconnus pourront créer leur propre marque et réaliser les lunettes de personnalités et de stars. Il existe d’ailleurs le titre de Meilleur Ouvrier de France de la lunetterie. Les grandes villes historiques de ce secteur sont naturellement Paris, Genève, Londres, mais aussi Morez, berceau de la lunetterie. D’autres choisiront de collectionner et de réparer les vieux modèles de lunettes, aujourd’hui très recherchés, notamment pour la réalisation de film ou pour des pièces de théâtre.

Retrouvez nos offres Mode et accessoires