Comment devenir bijoutier-joaillier ?

Vous avez le sens artistique et aimez tout ce qui brille ? Parmi les métiers de l’artisanat et du commerce, celui de bijoutier-joaillier est certainement l’un des plus prestigieux. Cet artisan commerçant est amené à travailler des matières nobles et rares et donne parfois vie à des objets d’art précieux. Réparer, imaginer et concevoir des bijoux font partie des attributions du métier de bijoutier-joaillier. Découvrez dans cette rubrique ses compétences en détail. 

Bijoutier - Création de bijoux

Compétences professionnelles à acquérir pour être bijoutier

Si le bijoutier-joaillier est souvent amené à réparer et restaurer des bijoux, il est avant tout un artisan créateur de bijoux sur-mesure. Ses compétences acquises lui permettent de créer aussi bien des bagues, des bracelets, des boucles d’oreilles, des colliers ou encore des broches. Un univers artistique qui demande naturellement d’intégrer les contraintes techniques et budgétaires ainsi que le temps nécessaire à la réalisation du bijou. 

Les fonctions du bijoutier-joaillier 

  • Imaginer et dessiner le croquis d’un bijou
  • Préparer les alliages de métaux or, argent, diamant, platine
  • Réaliser la soudure, le perçage, le fraisage et la gravure d’un bijou
  • Travailler les pierres précieuses (diamants, améthystes, rubis, saphirs…) et procéder au montage sur bijou

Le bijoutier doit aussi pouvoir accueillir le client, établir un devis et gérer l’encaissement au moment de la réalisation d’une vente. Cette facette du métier de bijoutier est également très importante et occupe une part non négligeable de son temps. 

Avec l’apparition de nouvelles technologies, le joaillier peut être amené à travailler avec des logiciels de création en 3D. La grande joaillerie du luxe s’est emparée de cette technique pour mettre au point des bijoux toujours plus fins, impossibles à réaliser manuellement.

 

Les qualités du bijoutier

Naturellement, la première qualité recherchée chez un bijoutier-joaillier est la créativité et un goût artistique prononcé. Mais au-delà de l’imagination, il doit être minutieux et perfectionniste pour réaliser des pièces de joaillerie fines, et bien entendu, une capacité d’écoute des souhaits du client. 

La bijouterie est un métier manuel qui demande de la dextérité, mais il est aussi nécessaire d’être curieux et désireux d’acquérir des connaissances complexes sur la chimie des métaux et la gemmologie, l’étude des pierres précieuses.  

Enfin, le bijoutier est tout autant un commerçant qu’un artisan. Il peut être confiné plusieurs heures dans son atelier mais aussi au contact de la clientèle. 

 

Secteur d’emploi et environnement du bijoutier

Le bijoutier-joaillier travaille le plus souvent dans un atelier à l’arrière de la bijouterie lorsqu’il s’agit d’une bijouterie indépendante.  Il peut aussi évoluer dans un atelier en open space avec d’autres bijoutiers, notamment lorsqu’il travaille pour une entreprise de créateurs ou pour une grande marque de luxe. 

- Bijouterie indépendante en centre-ville

- Ateliers de création

- Ateliers de la grande distribution

On peut également retrouver des bijoutiers dans des lieux insoupçonnés, comme dans les ateliers de La Monnaie de Paris pour la création des médailles.

Lorsqu’il travaille à l’atelier, le bijoutier peut utiliser une mini loupe qui se place sur un seul œil. Il peut fixer la pièce du bijou avec des pincettes afin de pouvoir se libérer les mains et procéder à de la soudure ou de la gravure. Le bijoutier est au contact de la poussière de métaux par l’action du polissage et perçage.  

 

La formation pour accéder aux offres d’emploi de bijoutier

La formation pour accéder au métier de la bijouterie est validée en 2 ans par un CAP soit en formation continue dans un établissement, soit en apprentissage chez un bijoutier-joaillier.

 Il existe plusieurs diplômes dont les principaux sont le CAP art du bijou et du joyau et le CAP arts et techniques de la bijouterie-joaillerie

Vous trouverez également des CAP plus spécialisés pour travailler la matière comme le CAP orfèvre ou le CAP métier de la gravure.

Après le CAP, l’élève peut se perfectionner avec un BMA – Brevet des métiers d’art – équivalent au Bac Pro qui s’effectue là aussi en 2 ans. Le niveau le plus élevé en bijouterie et par conséquent très recherché est le DMA – Diplôme des métiers d’art – art du bijou et du joyau. C’est ce dernier niveau validé qui offre toute la palette de connaissances nécessaires pour concevoir et réaliser un bijou unique de la première à la dernière étape. 

 

Bijoutier-joaillier : Travailler pour l’excellence

Comme pour tous les métiers de l’artisanat, le bijoutier-joaillier peut choisir de se former auprès des Compagnons du Devoir et du tour de France après son CAP ou son BMA. Un apprentissage très encadré chez les meilleurs artisans qui demande un engagement poussé et beaucoup de passion.

De même, certains concours permettent de mettre en lumière le savoir-faire d’un artisan, comme le Meilleur Ouvrier de France – MOF – de la bijouterie.

Retrouvez nos offres Mode et accessoires