Comment devenir vendeur en boutique ?

La vente, un métier populaire mais exigeant !

Si le secteur de la vente permet d'entrer dans la vie active sans nécessairement posséder de diplômes, les titulaires d'un CAP ou d'un bac pro auront beaucoup plus de chance de décrocher des postes autres que jobs étudiants et jobs d'été dans le secteur. En effet, les tâches d'un vendeur sont nombreuses et ses compétences décisives pour un commerce. Celles-ci ne se limitent pas à l'encaissement et à l'approvisionnement des rayons, le vendeur doit être capable de conseiller et d'orienter le client vers le produit qu'il souhaite. Pour ce faire, il doit cibler la demande de son client mais aussi sa personnalité. Finalement les vendeurs sont de fins psychologues, ils savent convaincre mais surtout cerner les envies des consommateurs !

Un vendeur sait mettre en valeur ses produits et mettre en place des actions de promotion. Il est généralement polyvalent mais il peut être spécialisé dans certains secteurs. Dans ce cas, ses conseils se doivent d'être plus pointus. Le numérique est en train de transformer les métiers de la vente. Ainsi, les commerçants doivent s'adapter aux nouveaux modes de consommation qui s'accompagnent de nouvelles exigences de la part des clients. L'anticipation des ruptures de stocks, la prévention du gaspillage ainsi que le digital rendent le métier de vendeur de plus en plus complexe et celui-ci doit faire preuve d'une forte réactivité pour exercer son métier dans un souci de rentabilité. Pour ce faire, les diplômes et leurs contenus d'enseignement s'adaptent également.

Les horaires d'un commerçant peuvent être contraignants, celui-ci peut travailler le samedi ainsi que les jours fériés. C'est pourquoi il se doit avant tout d'aimer son métier ! Enfin un vendeur doit posséder de nombreuses qualités, mais dynamisme, sens de l'organisation ainsi que bonne humeur permanente sont indispensables ! Vous possédez ces qualités et vous souhaitez savoir comment exercer ce métier ? Voyons ensemble les diplômes et les qualifications qui vous permettront de devenir le meilleur vendeur de l'année !

Le CAP dans la vente un diplôme polyvalent !

 illustration métiers de la vente et du commerce 

Le CAP EPC "équipier polyvalent du commerce"

Il n'existe qu'un seul CAP qui vous permettra d'exercer dans le commerce. Le CAP EPC ou "équipier polyvalent du commerce". Les 6 anciens CAP existant dans la filière des métiers du commerce et de la vente ont été remplacés en 2020. Ces CAP étaient les suivants : CAP Employé de commerce multi-spécialités (ECMS), CAP Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles (VMPREA), et le CAP Employé de vente spécialisé (EVS) option A : produits alimentaires, option B : produits d’équipement courant, option C : services à la clientèle et enfin option D : produits de librairie -papeterie-presse. Les dernières sessions de ces CAP auront lieu en 2021, et les premières sessions d'examen du CAP "équipier polyvalent du commerce” sont prévues pour 2022. Les enseignements du CAP EPC diffèrent des anciens CAP. Le nouveau CAP forme des vendeurs plus polyvalents dont les stratégies de vente utilisent l'omnicanalité (tous les contacts de vente possibles sont exploités). Ainsi les titulaires du CAP EPC savent croiser les données numériques et les données physiques dans un but commercial. Les titulaires de ce diplôme sont donc formés pour travailler dans tous types de structures de vente.

En quoi consiste le CAP EPC ?

Le CAP est un diplôme qui s'obtient en deux ans après le collège. Il s'effectue dans un lycée professionnel. L'étudiant doit alors réaliser des périodes de stage en entreprise. Si l'apprenant choisit de faire sa formation dans un CFA, un centre de formation des apprentis, il doit trouver une entreprise pour l'accueillir en alternance. L'apprenti alterne donc entre 2 semaines en entreprise et 1 semaine dans son centre de formation. Le CAP EPC dispense, comme tous les CAP, d'une part d'enseignement général Le français, les mathématiques, la physique chimie, l'anglais, l'histoire géographie et le sport sont au programme. Sont ajoutés aux matières générales, les enseignements professionnels propres au CAP.

Dans le CAP EPC, les enseignements pro portent sur l'apprentissage et le respect des règles d'hygiène et de sécurité, la prévention de la santé et de l'environnement, mais aussi et surtout sur les techniques de commercialisation des produits et services, que celles-ci soient digitales ou physiques. En effet, l'accent est mis sur l'apprentissage des techniques de E-Commerce. Les futurs vendeurs doivent aussi prendre en compte la qualité, la traçabilité de leurs produits et manifester une certaine volonté éthique dans leurs choix commerciaux. En effet, ces paramètres sont de plus en plus surveillés par nombre de consommateurs dont les exigences ne font que croître.

Les compétences acquises durant ce CAP

L'étudiant doit connaître le fonctionnement des circuits de distribution ainsi que des modes d'approvisionnement. Il sait stocker et conserver les marchandises ainsi qu'étiqueter et mettre en rayon les produits. Le futur vendeur doit être également apte à utiliser des documents commerciaux, tels que des fiches d'inventaire ou de livraison. Les enseignements portent également sur l'utilisation des logiciels de caisse, la communication et la mise en avant des produits. L'étudiant de CAP doit également préparer un projet pluridisciplinaire montrant la mise en pratique de gestes et compétences professionnels acquis durant la formation. Pour les futurs équipiers polyvalents cela peut consister en l'exposition d'un projet de micro-entreprise en lien avec l'activité du bassin territorial de l'étudiant par exemple. L'élaboration de ce projet donne lieu à un oral évalué dans le cadre de l'examen final du CAP. Les titulaires du CAP sont aptes à entrer dans la vie active et à exercer des métiers tels que vendeur en habillement, ou encore vendeur en téléphonie.. Néanmoins pour ceux qui souhaitent poursuivre jusqu'à un niveau bac, c'est également possible.

La Mention complémentaire, un an de spécialisation

 photos mention complémentaire vendeur spécialisé en alimentation 

La MC "vendeur spécialisé en alimentation"

Les mentions complémentaires sont des formations qualifiantes qui s'effectuent en un an dans un CFA ou dans un lycée professionnel. Elles s'effectuent en un an après un CAP ou, pour certaines, après un bac. La formation se fait généralement en alternance ou par le biais de stages effectués en entreprise. La MC "vendeur spécialisé en alimentation", peut se faire directement après un CAP mais elle est également accessible après un bac pro ou un BTS. Cette MC forme ses étudiants au stockage, au conditionnement et à la vente des produits alimentaires dont certains à conservation limitée mais aussi aux bases de leur fabrication et de leur composition.
Les titulaires de la MC "vendeur spécialisé en alimentation" peuvent exercer particulièrement dans les commerces de bouche assurant tout ou partie de la fabrication. Par exemple les boulangeries, les boucheries-charcuteries, les primeurs, les crémeries, les poissonneries, etc. Ils peuvent également travailler dans les rayons "frais" de la grande distribution.

Les compétences et enseignements de cette MC

Le titulaire de la MC apprend également à organiser des dégustations et ainsi à mettre en valeur les spécialités de sa région. L'apprenant est apte à mettre en valeur ses produits et à les vendre en conseillant au mieux ses clients. Les enseignements portent sur les techniques de fabrication (coupe et assemblage) et de conservation propres aux produits alimentaires (chaîne du froid). La connaissance des produits alimentaires, farines et levures, œufs et produits laitiers, légumes etc est également au programme. L'étudiant connaît les préparations alimentaires de base telles que les sauces, les pâtes et les différents types de cuisson. Il connaît parfaitement la biologie des aliments de toutes sorte de familles de produits, de la viande au chocolat en passant par les épices ou encore les vins. Leurs différentes combinaisons n'ont aucun secret pour lui. Le titulaire de cette MC possède également des connaissances solides en nutrition. L'hygiène et la sécurité, la communication, le contrôle qualité des produits, les techniques de vente, d'accueil et de fidélisation de la clientèle sont également enseignés.

A quoi se destinent les titulaires ?

Ainsi la formation s'appuie sur la grande diversité des matières premières utilisées ainsi que sur l'évolution des goûts des consommateurs. Ceux qui veulent devenir vendeur, boucher, boulanger ou encore charcutier auront toutes les armes nécessaires avec cette formation pour trouver un emploi de vendeur dans les métiers de bouche. Les titulaires de la MC sont préparés pour entrer directement dans le monde professionnel. Pour ceux qui ne sont pas déjà titulaires d'un bac, le bac pro agricole "technicien conseil vente" option alimentation semble tout indiqué.

Les bac pro dans le secteur du commerce et de la vente

Il existe deux bac pro dans le secteur. le bac pro "métiers du commerce et de la vente" et le bac pro "technicien conseil de vente". Les titulaires du CAP peuvent passer leur bac pro en deux ans s'ils possèdent un bon niveau général. Pour ceux qui n'ont pas de diplôme, le bac pro s'effectue en trois ans après le collège dans un lycée professionnel ou agricole. Il peut se faire par voie scolaire avec la mise en place de période d'immersion en entreprise d'une durée moyenne de 22 semaines réparties sur deux ans. Il peut également s'effectuer par la voie de l'apprentissage avec la mise en place d'une alternance et d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation.

 illustrations bac pro metiers du commerce 

Le bac pro "métiers du commerce et de la vente" en lycée professionnel

Comme pour les CAP du secteur, les bac pro ont récemment été réformés et ont changé de nom. Le bac pro "commerce" et le bac pro "vente" (prospection-négociation-suivi de clientèle) ont été remplacés par le bac pro "métiers du commerce et de la vente" et ses deux options qui correspondent aux anciens bac pro. Pour le commerce c'est l'option A : "animation et gestion de l'espace commercial" et pour la la vente, l'option B : "Prospection clientèle et valorisation de l'offre commerciale". Les dernières sessions d'examen des anciens bac pro auront donc lieu en 2021 et les premiers examens du nouveaux bac pro mis en place en 2020 auront lieu en 2022.

Le bac pro "métiers du commerce et de la vente" s'effectue dans un lycée professionnel ou dans un CFA. Celui-ci peut donc être effectué en alternance ou validé par le biais de stages obligatoires. Tout d'abord, durant l'année de seconde, l'étudiant doit choisir une famille de métier. La famille "métiers de la relation client" correspond à un tronc commun d'enseignement à deux bac pro : bac pro métiers de l'accueil et bac pro métiers du commerce et de la vente. Ce n'est qu'à leur entrée en première que les étudiants peuvent choisir leur orientation plus précisément, vers l'accueil ou vers le commerce. Pour ceux qui auront choisi le commerce et donc le bac pro qui nous intéresse ici, il existe donc deux options. L'option A, "Animation et gestion de l'espace commercial" et option B, "Prospection clientèle et valorisation de l'offre commerciale".

Les différentes options du bac pro "métiers du commerce et de la vente"

L'option A "animation et gestion de l'espace commercial" conviendra à ceux qui souhaitent intervenir dans tout ce qui est organisation commerciale. Le titulaire de ce bac apprend à mettre à disposition les produits qui correspondent aux demandes de ses clients. Il organise son point de vente, physique et/ou virtuel de manière harmonieuse. Il gère l'approvisionnement et les stocks ainsi que la vente. Les enseignements au sein de cette option concernent particulièrement la gestion des produits dans un but de mise en valeur de l'offre commerciale (marchandisage ou merchandising en anglais).

L'option B "Prospection clientèle et valorisation de l'offre commerciale" correspondra mieux à ceux qui veulent apprendre les clefs d'une bonne relation client. Les étudiants développeront à travers cette formation, leur confiance en soi ainsi que leur autonomie. Il apprendront à gérer un fichier client, de sa conception à sa mise à jour, à communiquer en face à face, par téléphone et par e-mail. Ils apprennent également à valoriser une offre auprès d'un client et à gérer les conflits potentiels. Il sauront gérer tout ce qui est service après vente, facteurs de fidélisation et mesures de satisfaction de la clientèle.

 illustration metiers de la vente 

Les enseignements au sein du bac pro

En plus de l'enseignement général commun avec le CAP, les deux options du bac pro dispensent des enseignements en culture artistique et arts appliqués. Du côté des enseignements professionnels on trouve de la gestion et de l'économie, du droit de l'entreprise ou encore de la prévention santé et environnement. Les techniques de l'information et de la communication, techniques de vente et prospection sont également au programme, tout comme l'apprentissage des logiciels de gestion et de bureautique. Les titulaires de ce bac pro seront également aptes à produire des documents informatiques sur différentes structures commerciales et leur mode de fonctionnement, à mener des campagnes d'information, de prospection et de fidélisation de la clientèle. La mercatique (marketing en anglais), ou l'étude des marchés n'aura plus de secret pour ces apprenants.
Ce bac pro ouvre directement à la vie active et à des postes tels que vendeur conseil d'un rayon ou d'un magasin, par exemple un magasin de cycles, conseiller commercial au sein d'une agence, vendeur représentant sur foire ou salon ou encore télévendeur.

Le titulaire du CAP ou du bac pro qui souhaitent se professionnaliser dans la vente alimentaire peut effectuer une MC "vendeur spécialisé en alimentation". Il existe également deux autres MC dans le secteur de la vente et du commerce. La Mention Complémentaire "assistance, Conseil, Vente à Distance" (ACV) et la Mention Complémentaire "Vendeur Spécialisé en Produits Techniques pour l’Habitat" (VSPTH). Celles-ci sont accessibles après l'obtention d'un bac et permettent à l'étudiant d'acquérir des compétences spécifiques et ainsi de leur garantir une meilleure insertion dans la sphère professionnelle.
Pour ceux qui souhaitent continuer et viser des postes comportant davantage de responsabilités, la poursuite en BTS en formation initiale est encouragée notamment pour ceux qui disposent d'un bon dossier scolaire. Les élèves moyens peuvent tenter de trouver une alternance et d'effectuer leur BTS dans un centre de formation des apprentis.

Le bac pro "technicien conseil vente", en lycée agricole

Il peut s'effectuer par la voie scolaire, dans un lycée agricole, avec réalisation de stages obligatoires mais aussi par la voie de l'apprentissage dans un CFA par la mise en place d'une alternance avec une entreprise. Ce diplôme n'est pas délivré par la ministère de l'éducation mais par celui de l'agriculture et de l'alimentation. Les établissements délivrant ce diplôme disposent, la plupart du temps, d'exploitations agricoles comme support pédagogique. Les étudiants peuvent ainsi mettre en pratique les enseignements sur le terrain. Comme le bac pro du commerce et de la vente, il faut passer par une seconde plus générale avant de se spécialiser.

 photos bac pro technicien conseil vente 

Un tronc commun d'enseignement pour la classe de seconde

Ici c'est la seconde pro "conseil vente" qui permettra aux étudiants d'acquérir les bases du métier. Cette année regroupe des enseignements communs au métiers de vendeur en alimentation, en jardinerie et en animalerie qui correspondent aux spécialités des classes de la seconde à la première et à  la terminale, où l'étudiant devra choisir son domaine. Les étudiants qui choisissent l'apprentissage dès la seconde doivent choisir directement leur domaine, qui correspondra au choix de l'entreprise d'accueil. La seconde "conseil vente" est composée principalement d'enseignements généraux en langue et culture française, en langue et culture étrangères, en sport et en culture scientifique et technologique. Les enseignements professionnels tournent autour de l'apprentissage des techniques de vente et techniques de gestion des produits.

Les étudiants ayant effectué une classe de seconde "métiers de la relation client" en lycée professionnel peuvent également accéder à la classe de première "technicien conseil vente" et ceux qui ont effectué une seconde "conseil vente" peuvent également être admis en première "métier du commerce et de la vente". Ceux qui ont fait une seconde générale peuvent aussi tenter leur chance puisque l'admission se fait sur dossier et via un entretien où l'étudiant présente ses motivations. Il existe trois bac pro agricoles possibles à la suite de la classe de seconde, le bac pro "technicien conseil vente en alimentation " (regroupant produits alimentaires mais aussi vins et spiritueux), le bac pro "technicien conseil vente en animalerie" et enfin le bac pro "technicien conseil vente de produits de jardin".

Le bac pro "technicien conseil vente en alimentation"

Le bac pro "technicien conseil vente en alimentation" était auparavant composé de deux options "option produits alimentaires" et "option vins et spiritueux". Ces deux options ont été fusionnées en un seul et même cursus. Les étudiants choisissant ce parcours seront donc aptes à gérer la vente des produits alimentaires mais aussi des boissons que celles-ci soient alcoolisées ou non. Les enseignements dispensés portent sur la réglementation relative au stockage, à la vente et à la circulation des boissons et des aliments. Le type d'aliments vendu par les titulaires de ce bac pro sont des produits frais, surgelés, fermiers ou artisanaux. L'étudiant sera capable de veiller à la bonne conservation de ces produits, ainsi qu'au contrôle de leur qualité. Les cours qui sont au programme sont notamment : biologie, microbiologie et écologie. Les enseignement comportent également de la mercatique, de la gestion et l'apprentissage des techniques commerciales et techniques de ventes. Ces enseignements sont renforcés par des travaux pratiques et des stages en milieu professionnel.

 illustration bac pro technicien conseil vente en jardinerie et alimentation 

Le bac pro "technicien conseil vente en animalerie"

Le bac pro "technicien conseil vente en animalerie" permet à ces titulaires de travailler dans des établissements spécialisés dans la distribution des animaux de compagnie et des produits, soins et accessoires spécifiques à ces animaux. Les étudiants apprendront les réglementations spécifiques à la vente et à la protection des animaux de compagnie tels que les chats et les chiens mais aussi les oiseaux, les poissons, certains rongeurs comme les rats et souris ou encore les serpents et autres amphibiens. Les enseignements au programme sont, outre les matières générales, des cours de biologie et d'écologie appliqués aux animaux et à leur soins, ainsi que des cours d'économie et de gestion commerciale. Les enseignements professionnels sont dispensés par des cours pratiques et technologiques sur les caractéristiques des animaux d'animalerie (plus de 100 animaux différents !), sur  le matériel utilisé pour leur soin et les différentes techniques de prévention des maladies animales (prophylaxie). Les étudiants en qualité de conseiller vendeur en animalerie seront aptes à conseiller correctement leur clientèle pour l'adoption d'un animal et garantir le bien être de celui-ci par des conseils sur l'aménagement de son milieu de vie ainsi que sur son régime alimentaire.

Le bac pro "technicien conseil vente en jardinerie"

Le bac pro "technicien conseil vente en jardinerie" prépare ces titulaires à des postes au sein de pépinières, jardineries ou entreprises horticoles. Les enseignements généraux sont complétés par de la biologie, de l'agronomie, de l'écologie ainsi que des sciences et techniques horticoles. L'étude de la gestion de l'entreprise et de l'espace de vente sont au programme. Les différentes caractéristiques des végétaux d'intérieur et de jardins seront bien sur étudiés ainsi que les sciences et techniques des équipements et agroéquipements relatifs à l'entretien des végétaux et des espaces verts. Le titulaire de ce bac pro serait capable de prendre en charge les produits horticoles et de jardinage, de les stocker, de les étiqueter, de les entretenir et de les mettre en rayon. Il pourra conseiller sa clientèle sur le choix des végétaux appropriés ainsi que sur leur soins.

Tous ces bac pro permettent aux étudiants, après quelques années d'expérience, d'encadrer des équipes et de devenir chef de rayon. Pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études et viser directement des postes à responsabilité ou devenir gérant de leur propre entreprise, la poursuite en BTS ou en BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) est fortement conseillée.

Les BTS dans le secteur du commerce et de la vente

 photos les BTS dans le secteur de la vente et du commerce 

Le BTSA technico-commercial

C'est quoi un BTS agricole ?

Le BTSA prépare ses titulaires à la gestion de leur propre exploitation agricole ou à la gestion vente négociation au sein de grandes structures. Il s'effectue en deux ans après le bac et permet une insertion directe dans la vie professionnelle. Il peut s'effectuer en formation initiale par le biais de périodes de stage obligatoires (12 à 16 semaines de stage réparties sur deux années) ou en apprentissage par la mise en place d'une alternance entre un CFA et une entreprise du secteur concerné. Il est accessible aux titulaires du bac que celui-ci soit technologique professionnel ou même général. En effet l'admission se fait sur dossier mais aussi généralement via un entretien.

Le technico-commercial dispose d'une connaissance parfaite des produits qu'il achète et revend. Il a principalement pour rôle de prospecter c'est-à -dire de démarcher des nouveaux clients et de nouveaux fournisseurs. Pour ce faire, il développe des stratégies commerciales et il négocie les prix par rapport au marché. Son but est d'augmenter le chiffre d'affaires de son entreprise. Il doit posséder d'excellentes qualités relationnelles puisqu'il est constamment en contact avec ses fournisseurs et ses collaborateurs. Il est généralement responsable d'une équipe et possède des compétences en management.

Les spécialités et enseignements du BTSA technico-commercial

Le BTSA technico commercial dispose de cinq options différentes : "agrofournitures" (fabrication et commercialisation de fertilisants et produits alimentaires pour les cultures et les animaux), "animaux d'élevage et de compagnie", "jardins et végétaux d'ornement", "produits alimentaires et boissons", "produits d'origine forestière" et "vins et spiritueux". Le BTSA avec son option vin et spiritueux peut ouvrir à des postes de cavistes, ou responsable de magasins spécialisés dans la vente de bière artisanales. Les enseignements sont ciblés à travers chacune des options choisies.

Les enseignements généraux comportent un accompagnement du projet professionnel de l'étudiant, mais aussi l'étude de l'organisation économique et juridique des entreprises ainsi que les techniques de communication, d'expression et de documentation au sujet de ces entreprises. Les enseignements professionnels dispensés portent sur l'économie de l'entreprise, sa gestion, l'étude des marchés, des projets commerciaux et actions professionnelles. Des cours pratiques sur les logiciels de traitement de données ainsi que sur les technologies de l'information sont également dispensés. Le titulaire d'un BTS devra maîtriser au moins une langue étrangère, généralement l'anglais, et le vocabulaire technique associé à son secteur de vente.
Pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études, il  est possible d'effectuer une licence pro en un an après le BTSA puisque ce dernier est d'équivalence bac+2.

BTS MCO, Management commercial opérationnel

Comment faire un BTS MCO ?

Ce diplôme a remplacé l'ancien BTS MUC (management unités commerciales) à la rentrée 2019. Il s'effectue dans les lycées professionnels mais aussi dans des écoles de commerce et de management et nécessite un niveau bac. Les admissions se font sur parcours sup et un entretien est souvent exigé. Durant cet entretien l'étudiant doit exposer notamment son projet professionnel, sa motivation ainsi que ses qualités personnelles. Le BTS MCO peut se réaliser via la voie scolaire avec une période d'immersion en milieu professionnel d'une durée de 12 à 14 semaines. Il peut aussi se faire par la voie de l'apprentissage avec la mise en place d'une alternance. L'étudiant doit alors trouver une entreprise d'accueil.

Qu'enseigne ce BTS ?

Le BTS MCO forme des managers, des responsables et chefs d'équipe et de rayon dans le secteur du commerce et de la vente. Ce sont principalement la gestion d’unités commerciales et l'amélioration de la relation client qui vous seront enseignés. Une unité commerciale et un lieu physique ou virtuel où le client est mis en contact avec des produits et services en vente. Le BTS forme ainsi à gérer des sites marchands, des supermarchés ou tout autre lieu de vente de produits ou de services. La formation dispense de cours généraux, notamment en culture générale, en expression écrite et orale, en anglais et en culture économique, juridique et managériale. Les enseignements professionnels sont le développement de la relation client, le management des équipes ou encore la gestion opérationnelle (action de gestion des activités quotidiennes de l'entreprise). De plus, les titulaires de ce BTS apprennent à dynamiser et à développer les offres commerciales ainsi qu'à organiser au mieux les points de vente.

 Photos BTS négociation et digitalisation de la relation client 

BTS NRDC, Négociation et digitalisation de la relation client

A qui est destiné le BTS NRDC ?

Il remplace l'ancien BTS NRC négociation et relation client. Y a été ajouté la notion de digitalisation. En effet, les nouveaux modes de consommation des clients notamment numérique sont maintenant au programme. Les étudiants du BTS NRC sont donc familiarisés avec l'usage commercial du web et des réseaux sociaux. Ce BTS peut s'effectuer en formation initiale aussi bien qu'en alternance. Il s'effectue en deux ans après l'obtention d'un bac dans un lycée professionnel ou dans un CFA. Les titulaires de bac STMG (science et techniques du management et de la gestion) sont mieux armés pour effectuer ce BTS. les titulaires du bac pro "métiers de la vente et du commerce" également si ceux-ci possèdent un bon niveau scolaire. Le BTS MCO qui est plus généraliste conviendra mieux aux titulaires de bac généraux L et S compris.

Les enseignements au sein de ce BTS

Les enseignements du BTS NRDC portent sur l'organisation et le management de l'activité commerciale, l'amélioration du système d'information commercial ou encore la politique commerciale. La politique commerciale désigne l'ensemble des décisions prises par une entreprise pour développer son chiffre d'affaires. Le BTS NRDC est une formation plus spécifique que le BTS MCO puisqu'elle propose des enseignements pointus en techniques de ventes. Le titulaire du BTS NRDC deviendra donc un expert pour développer l'activité de l'entreprise. Il élabore l'offre commerciale, étudie sa viabilité ainsi que sa mise en place sur le marché. Il a donc des compétences solides en communication et en négociation.

Les enseignements généraux portent sur la culture générale et l'anglais commercial ainsi que l'enseignement en culture économique juridique et managériale commun avec le BTS MCO. Du côté des enseignements professionnels, tous les autres enseignements sont ciblés autour de la relation client. De la prospection à la fidélisation c'est la relation client qui permet de développer le chiffre d'affaires. Ainsi on retrouve notamment des cours de relation client négociation vente, relation client et animation des réseaux et enfin relation client à distance et digitalisation.

 Illustration DUT techniques de commercialisation 

Le DUT "techniques de commercialisation"

Après le bac l'étudiant peut également s'orienter vers un DUT, ou diplôme universitaire de technologie. Celui-ci se prépare en deux ans après le bac dans un IUT (institut universitaire de technologie). Le DUT va lui aussi bientôt subir une transformation. De deux ans la formation passera à trois et sera renommée "licence universitaire de technologie. Cela permettra aux titulaires d'accéder directement à des équivalences en master. Ce projet devrait voir le jour en 2021. Il existe par exemple un DUT technique de commercialisation (TC) qui forme des commerciaux polyvalents capables de mener des négociations, gérer des stocks et encadrer des équipes. Ceux-ci se destinent particulièrement à travailler dans des grandes surfaces, dans l'industrie, le transport ou les banques et assurances. C'est une formation généraliste qui permet à l'étudiant de s'adapter à différentes fonctions telles que chef de rayon ou chargé de clientèle. Les titulaires d'un DUT sont aptes à entrer dans la vie active mais la plupart poursuivent leurs études en licence pour de qualifier davantage dans un domaine précis.

Que faire après un BTS ou un DUT ?

Ces BTS permettent d'entrer directement dans le monde professionnel, néanmoins il est possible de poursuivre par des bachelors délivrés en écoles de commerce ou par des licences délivrées par des universités. Il existe notamment des licences générales en économie et en économie et gestion. Il existe des licences pro comme la licence pro "commerce et distribution", "commercialisation de produits et services", "commercialisation de produits alimentaires", "e-commerce et marketing numérique", etc.